La négociation Chine/Etats-Unis au cœur du G20

-A +A

par Esty Dwek, Head of Market Strategy pour le pôle Dynamic Solutions de Natixis Investment Managers

Notre scénario de base s'appuie sur une bonne négocation entre Trump et Xi, mais nous ne nous attendons pas à un accord ou une entente ce week-end. Les États-Unis vont probablement suspendre la hausse des droits de douane de 25 % sur toutes les importations et dire que les pourparlers se poursuivent. Sur le plan politique, le président Trump n'a aucune raison de conclure un accord pour l'instant, car être "dur avec la Chine" est une bonne décision politique. Avec des actions américaines proches de sommets historiques et une économie américaine toujours solide, le coût pour Trump reste faible. De plus, la Fed étant maintenant en mode dovish, le filet de sécurité de Trump reste intact pour les mois à venir et il va continuer à pousser son récit.

De même, le président Xi peut se permettre d'être patient et de continuer à stimuler l'économie chinoise pour l'aider à résister à certains des effets de la guerre commerciale. Jusqu'à présent, les données se sont assouplies, mais elles se maintiennent car les mesures de soutien semblent porter leurs fruits. En outre, on ne peut pas le voir s'incliner devant les États-Unis ou conclure un accord où seule la Chine fait des concessions.

C'est pourquoi nous pensons que l'impasse ne sera résolue que plus tard cette année ou en 2020, lorsque le coût politique augmentera probablement pour les deux parties, car l'impact économique, et peut-être aussi l'impact sur le marché, pourraient se faire sentir plus fortement. Ensuite, Trump sera contraint de conclure un accord pour s'assurer que l'économie américaine tienne le coup pendant l'année électorale.

Dans un scénario de statu quo, les marchés boursiers peuvent continuer de grimper, à condition que la croissance et les bénéfices se maintiennent. À l'heure actuelle, les marchés semblent fixer les prix en fonction d'un résultat relativement positif des pourparlers en cours et de l'absence de droits de douane supplémentaires. Je ne vois pas beaucoup d'avantages à une annonce, car je ne pense pas que nous aurons un résultat beaucoup plus positif, avec des risques à la baisse si les pourparlers échouent et que le conflit s'aggrave.

Mondialisation: