La Fed fidèle à elle-même

-A +A

par Christian Scherrmann, Economiste US chez DWS

La Fed reste fidèle à elle-même. Une fois de plus, elle n'a abaissé les taux directeurs que de 25 points de base pour atteindre un corridor cible de 1,75% à 2,00%. Et, une fois de plus, la faiblesse de l'inflation ainsi que les risques liés à l'affaiblissement de la croissance mondiale et à divers conflits commerciaux, qui justifient une nouvelle réduction des assurances, en sont les raisons. En ce sens du moins, le président Trump a certainement influencé la politique de la banque centrale.

Les dernières prévisions économiques des banquiers centraux n'ont guère bougé. Les prévisions de croissance pour 2019 ont même été relevées d'un dixième. Ce n'est qu'à l'horizon 2021 que la Fed a jugé nécessaire de revoir à la baisse ses prévisions de croissance. Cependant, il y a eu un peu plus de mouvement dans ce que l'on appelle le " dot plot ", dans lequel les membres du FOMC donnent leur évaluation individuelle de l'évolution des taux d'intérêt directeurs à moyen terme. Les banquiers centraux ne signalent actuellement aucune nouvelle évolution des taux d'intérêt en 2019 et 2020, du moins selon leur "dot plot".

L'évolution des taux d'intérêt sur les marchés du refinancement de la liquidité à court terme a été plus étonnante ces derniers jours. Les taux d'intérêt pour le court terme ont bondi brusquement. Un certain nombre de raisons ont été invoquées par les négociants, dont certaines émanaient d'une certaine nervosité. La Fed elle-même a été surprise, alors même qu'elle prétendait que de telles évolutions n'auraient pas d'implications pour la politique monétaire. Davantage de liquidités ont déjà été et seront fournies à l'avenir. La décision d'abaisser le taux des dépôts à un jour de 2,10 % à 1,80 %, soit plus que le taux habituel de 25 points de base, était purement technique, a déclaré M. Powell lors de la conférence de presse. Reste à savoir si les marchés suivront cette évaluation. En fin de compte, nous interprétons la décision positivement, y compris le fait que tous les membres votants du FOMC n'étaient pas d'accord sur la réduction des taux. C'est exactement ce que l'on peut attendre d'une banque centrale indépendante en période d'incertitude.

Politiques: