L’équation perverse d’une épidémie pour la croissance

-A +A

par Philippe Waechter, Chef économiste chez Ostrum AM

La croissance est condamnée tant que n’est pas réduite l’incertitude sur l’ampleur, la durée et la contagion de l’épidémie. Les réponses apportées, bien que rationnelles, accentuent le risque de récession. La croissance économique va franchement ralentir en 2020 et l’épidémie de coronavirus en est pleinement responsable.

Il y a quatre éléments à prendre en compte:

  • Le premier est le blocage des chaines de production à partir de la Chine. Les entreprises ne sont plus livrées aussi rapidement et aussi complètement qu’elles le sont habituellement. Elles ne peuvent plus produire autant. Le secteur manufacturier est franchement fragilisé.
  • Le second est que cet environnement incertain (durée, contagion et ampleur de l’épidémie ne sont pas connues) chacun adopte un comportement plus prudent. Les entreprises attendent pour investir et embaucher et les ménages retardent le moment de changer de machine à laver ou d’automobile. La demande s’effiloche.
  • Le troisième aspect est l’arrêt des voyages qui était au cœur de la globalisation. D’un seul coup, chacun reste cantonné chez lui. Les demandes de transport, d’hôtellerie, de restauration se replient inexorablement pénalisant l’activité de tourisme festif et professionnel.
  • Le quatrième point est que pour éviter la contagion en interne, les gouvernements décident de suspendre les manifestations regroupant plus de 1000 personnes qu’elles soient sportives ou de spectacles. Un pan entier de l’économie est pénalisé.

Ces 4 facteurs contraignent la croissance de l’activité économique. Il n’y a aucune source d’impulsion susceptible de porter l’expansion à court terme et d’inverser la tendance. En outre, quels facteurs seraient susceptibles de contrecarrer l’effet récessif des 4 points évoquer plus haut? Tant qu’il y a de l’incertitude sur la durée, la contagion et l’ampleur de l’épidémie, il y a un déterminisme à voir la croissance ralentir et peut être à observer une contraction de l’activité. Les autorités peuvent limiter les risques mais pas relancer car l’offre est limitée à court terme.

Étrange période durant laquelle on observe la croissance ralentir avec pour seule réponse rationnelle des mesures limitant la probabilité de contagion ce qui force l’activité à ralentir davantage.

Mondialisation: