Entre vaccins et innovations médicales : quelles sont les grandes tendances disruptives de l'industrie pharmaceutique ?

-A +A

par George Saffaye, Stratégiste Global Investment chez Mellon, boutique de BNY Mellon Investment Management

Les vaccins en développement contre le COVID vont-ils révolutionner l'industrie pharmaceutique ? Les vaccins contre le COVID arrivent. S'ils seront extrêmement utiles dans la lutte contre la pandémie, leur impact sur l'industrie pharmaceutique risque d'être moins enthousiasmant. Plus de 200 vaccins sont en cours de développement ; certains seront annoncés au cours des premier et deuxième trimestres de 2021, mais beaucoup d'autres seront lancés au cours des 18 prochains mois. La concurrence créera une pression sur les prix, de sorte que le coût payé par les gouvernements va diminuer.

Dans le même temps, le coût des intrants ne va pas diminuer de manière significative, ce qui réduira la marge bénéficiaire des fabricants. Du point de vue des investisseurs, le véritable rendement viendra d'ailleurs.

D'une part, nous avons les entreprises qui fabriquent les composants des médicaments - un groupe de 4-5 grands opérateurs avec des barrières à l'entrée élevées. Comme le coût de ces biens est très faible par rapport au prix du vaccin, il ne sera pas ajusté. D'autre part, nous avons les entreprises qui vendent des dispositifs médicaux, tels que les stimulateurs cardiaques ou les implants orthopédiques. Ce segment de marché a souffert du fait qu'en 2020, de nombreux patients ont dû retarder certaines procédures médicales.

Cela a créé une forte demande refoulée qui pourrait être déportée en 2021-2022 après la distribution des vaccins.

L'impact des élections américaines pour les grandes entreprises pharmaceutiques

A première vue, le résultat des élections américaines semble être une excellente nouvelle pour l'industrie pharmaceutique. Un gouvernement divisé, avec une Chambre démocrate et un Sénat républicain, signifie qu'il n'y aura aucun changement majeur de la réglementation en vigueur. Cela limitera les pressions potentielles sur les coûts des médicaments et les marges bénéficiaires de l'industrie. La course pour gagner le Sénat étant si serrée, il y a peu de chances que la réglementation pharmaceutique soit modifiée en profondeur.

Des innovations médicales de premier plan peuvent conduire à une croissance à long terme

Les traitements de thérapie génique vont révolutionner la médecine. Certains commencent à être utilisés pour des maladies rares, comme l'hémophilie, mais pourraient sur le long terme, être utilisés contre des maladies beaucoup plus courantes, comme le diabète de type 1. L'objectif de la thérapie génique est de guérir une fois pour toute la maladie, contrairement à l'approche pharmaceutique traditionnelle qui consiste à soulager les symptômes grâce à une prise de médicaments régulière.

Le secteur des diagnostics de précision est également intéressant. Prenons l'exemple de la biopsie liquide : il s'agit d'un examen simple et non invasif qui pourrait être effectué chaque année, tout comme les analyses sanguines pour le cholestérol, et qui permet de repérer la formation d'un cancer avant même qu'il ne se transforme en tumeur, ce qui garantirait des taux de guérison bien plus élevés que la normale. Plusieurs entreprises disposent de programmes de biopsie liquide qui seront développés et testés dans les mois à venir.

La tendance de la surveillance à distance des patients devient également de plus en plus importante. Des biocapteurs destinés à effectuer un électrocardiogramme à distance ou mesurer la glycémie, les niveaux d'oxygène et d'autres constantes, peuvent être utilisés à domicile et les données récoltées vérifiées à distance par les médecins. Cette technologie gagne en importance grâce au COVID, qui a révélé le besoin prégnant de désengorgement des hôpitaux.

La surveillance à distance peut également aider à prévenir de nombreuses maladies avant qu'elles ne s'aggravent, en réduisant les coûts associés aux soins chroniques.

Enfin, le développement de la robotique est à surveiller de près. À l'heure actuelle, 5 % des opérations chirurgicales dans le monde sont robotisées, alors qu'en réalité, jusqu'à 50 % pourrait l'être. Un patient en Angleterre pourra être opéré depuis Paris à l'aide d'un robot.

Toutes ces tendances risquent à long terme (5 à 10 ans) de bouleverser l'industrie et de stimuler la croissance, offrant ainsi des opportunités passionnantes aux investisseurs. À court et moyen terme, nos perspectives pour 2021 sont positives, avec plusieurs domaines d'opportunités pour les investisseurs dans le secteur des médicaments et dans les entreprises des sciences de la vie et des dispositifs médicaux.

Innovation & Environnement: