Chine : nouvelle année, nouvelles opportunités ?

-A +A

par Kim Catechis, Responsable des marchés émergents chez Martin Currie (Legg Mason)

Pour le gouvernement chinois, il est essentiel que la première année du nouveau mandat renforcé de Xi Jinping soit couronnée de succès. Cette réussite sera mesurée à l'aune des progrès réalisés pour atteindre le "rêve chinois" : une nation plus prospère, un rôle renforcé sur la scène internationale et une meilleure qualité de vie pour la population. Nous pensons que l'accent sera mis désormais sur l'accélération de ce "rajeunissement national". Le président chinois sera attendu en priorité sur le sujet de l'environnement (où des progrès doivent être réalisés en termes de qualité de l'air et de l'eau) et sur l’amélioration de la qualité et du coût des services.

Pour les investisseurs, ces priorités leur permettent d’identifier clairement les choix d'investissement : l'économie nouvelle, propre, à fort potentiel de retour sur capitaux investis- par opposition à l'économie ancienne, polluante, peu rentable et à fort niveau d'endettement. A l’aube de l'année du chien, les citoyens chinois devraient devenir plus enclins à la dépense. Les Hongbaos (les enveloppes rouges traditionnelles remises en cadeau au Nouvel An chinois), ainsi que le shopping et les achats de billets de train et d'avion passent de plus en plus par le biais des smartphones. Dans ce contexte, les géants du e-commerce comme Tencent et Alibaba devraient être les principaux bénéficiaires de ces tendances.

Plutôt que de tenter de rattraper leur retard dans la course au développement, les entreprises chinoises sont en train de prendre la tête dans des domaines technologiques. Avec une croissance encore inexploitée et des entreprises de qualité qui commencent à prendre de l’avance sur leurs concurrents, nous sommes convaincus que cette économie offre des opportunités d'investissement à long terme parmi les plus attrayantes.

Mondialisation: