Politiques

-A +A

Divergence en perspective entre la Fed et la BCE

par Franck Dixmier, Directeur des gestions obligataires d’Allianz GI

Alors qu’on s’attend à ce que, dans le cadre de la normalisation de sa politique monétaire, la Fed annonce ce mois-ci une remontée de ses taux, une majorité des dirigeants de la BCE continue de soutenir le programme d’achat d’actifs de la banque centrale. Ce décalage entre les deux banques centrales risque de compliquer de manière croissante les décisions des investisseurs.

Les conditions sont réunies pour une hausse des taux de la Fed

Selon nous, il est quasiment assuré qu’une hausse des taux de 25 pb sera annoncée lors de la prochaine réunion du Comité de politique monétaire (FOMC), les 12 et 13 décembre.

Politiques: 

Réforme fiscale américaine : quelles conséquences ?

par Eric Winograd, Economiste senior chez AllianceBernstein (AB)

La semaine dernière, suite au succès remporté au Sénat par le président Trump, il est désormais fort probable que son projet de réforme fiscale soit adopté très prochainement. Nous pensons que les différents entre la Chambre des représentants et celle du Sénat vont être résolus et que la loi sera promulguée d’ici quelques semaines, voire même avant la fin de l’année.

Politiques: 

QE, Dr. Pangloss, Dr. Jekyll et Mr Hyde

par William de Vijlder, Chef économiste chez BNP Paribas

L a Revue de stabilité financière de la BCE pointe des prises de risques accrues

La sensibilité des marchés à des évolutions inattendues de l’économie s’en trouve renforcée

Une politique monétaire accommodante constitue un exercice d’équilibriste dès lors que la croissance est robuste, l’inflation basse et les valorisations élevées.

Dans un discours prononcé à Francfort le 17 novembre dernier, Mario Draghi a donné une bonne description de l’influence de la politique d’assouplissement quantitatif sur le comportement des investisseurs :

Politiques: 

La réforme est morte vive la transformation !

par David Autissier, Directeur Chaire ESSEC du changement, Chaire ESSEC IMEO

La récente déclaration en août 2017 du président de la république française sur la relation que les français entretiennent avec la notion de réforme et l’importance de la transformation ouvrent le débat du « comment changer ».

Politiques: 

Le casse-tête américain : croissance en hausse et inflation en baisse

par Raymond Van der Putten, Economiste chez BNP Paribas

L’économie suisse est en phase d’expansion, mais à un rythme modéré.

La politique monétaire helvétique devrait soutenir la croissance au cours des prochaines années, tandis que la politique budgétaire devrait avoir un effet globalement neutre pour la période 2017-2019.

La reprise actuelle bénéficie à l’ensemble de l’économie. La croissance du PIB est attendue à respectivement 2,2 % et 1,9 % pour 2018 et 2019.

Politiques: 

La situation allemande crée un risque majeur pour l’Europe

par Philippe Waechter, Directeur de la recherche économique chez Natixis AM

L’Europe est dans une position inconfortable après l’échec dans la mise en place d’un gouvernement de coalition en Allemagne.Jusqu’à présent, Angela Merkel menait la négociation pour un gouvernement regroupant les deux volets du parti conservateur (CDU et CSU), les libéraux (FDP) et les verts.

Cette négociation a échoué en raison de positions opposées sur l’écologie (ampleur de la réduction de CO2 et comment y parvenir), les flux migratoires (sur le plafond de 200 000 réfugiés par an et sur le regroupement familial), la fiscalité (impôt de solidarité pour continuer le financement de l’Allemagne de l’est et opposition du FDP à un budget européen proposé par Emmanuel Macron) et l’éducation.

Politiques: 

Une question d’éducation

par Bryony Deuchars, Gérante de portefeuille Actions Marchés Emergents & Asie Pacifique chez Aviva Investors

L'éducation est essentielle pour assurer la croissance des pays en développement. Selon l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), offrir à chaque enfant un accès à l'éducation et aux compétences nécessaires pour participer pleinement à la société augmenterait le PIB de 28% dans les pays à bas revenu et de 16% dans les pays à revenus élevés au cours des 80 prochaines années.

On peut donc se demander quels sont les pays qui mettent en œuvre avec succès des programmes d'éducation pour améliorer les conditions de vie, la prospérité et la croissance. Et quelles sont les conséquences pour l'investisseur de cette corrélation entre supériorité de l'éducation et réussite économique.

Politiques: 

A l'écoute des banques centrales

par Ariel Bezalel, Responsable de la stratégie obligataire, et gérant du fonds Jupiter Dynamic Bond chez Jupiter AM

L'actualité des mois à venir devrait être dominée par les nouvelles venant des banques centrales. Aux Etats-Unis, les statistiques économiques restent décevantes et les secteurs directement dépendants des consommateurs commencent à souffrir. Les ventes de voitures ont été particulièrement faibles; étant donné qu'il s'agit d'une composante majeure de l'économie américaine représentant 3% du PIB et du secteur d'exportation le plus important du pays, ceci a des répercussions dans toute l'économie américaine.

Politiques: 

Qu'y a-t-il derrière le sommet ?

par William de Vijlder, Chef économiste chez BNP Paribas

L’indice du sentiment économique dans la zone euro a atteint son plus haut niveau depuis janvier 2001, et les perspectives de croissance demeurent favorables.

Or, l’historique des données montre que l’indice ESI peut connaître des fortunes tout à fait diverses aux lendemains des plus hauts : les données en baisse – au-delà de traduire – viennent alors alimenter le regain d'incertitude.

Politiques: 

Le programme de réformes de l’UE de Macron a-t-il besoin de l’aide de l’Allemagne ?

par Philippe Brugere-Trelat, Executive Vice President Portfolio Manager chez Franklin Mutual Series

Cet été, le couple franco-allemand semblait prêt à mener avec brio les négociations sur le rapprochement de l’Union européenne. Selon certains observateurs, les élections allemandes de septembre auraient néanmoins mis ce projet entre parenthèses. La « liste de vœux » de Macron est-elle en danger ?

Deux jours après les élections allemandes du 24 septembre, Emmanuel Macron a présenté sa vaste vision de la zone euro. Sa liste de vœux couvrait de nombreux sujets allant de la résolution des problèmes d’immigration en Europe à l’établissement de budgets de finance et de défense communs.

Néanmoins, sur la base des résultats de ces élections, qui ont vu la formation d’extrême droite Alternative für Deutschland (AfD) gagner pour la première fois des sièges au Parlement, ses ambitions pourraient devoir être revues à la baisse.

Politiques: 

Pages

Flux RSS