Marchés Financiers

-A +A

Comment faire des « green bonds » une classe d’actifs à part entière ?

par Colin Purdie, Responsable de la gestion Crédit chez Aviva Investors

Les obligations vertes (« green bonds ») peuvent être un outil efficace pour attirer les investissements dans des projets environnementaux, mais des réformes sont nécessaires pour favoriser la poursuite de la croissance de ce marché.

Il semble que les obligations vertes – des instruments de dette conçus pour réunir des capitaux pour des projets spécifiques et respectueux de l’environnement – soient bien plus qu’un effet de mode. Mais ce marché en émergence doit encore surmonter des défis importants.

Depuis la première émission d’obligations vertes par la Banque mondiale à la fin des années 2000, le marché a connu une croissance exponentielle. Selon la Climate Bonds Initiative, le montant total des émissions en 2019 devrait atteindre 250 milliards de dollars, contre 36,6 milliards de dollars en 2014.

Marchés Financiers: 

Quelle logique finira par l’emporter ?

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

La logique des Banques Centrales, qui ont fait baisser les taux d’intérêt ce qui pousse le prix de tous les actifs à la hausse, ou celle d’une phase de ralentissement économique avérée depuis plusieurs mois, assortie de risques politiques et géopolitiques multiples ? Les marchés tutoient à nouveau leurs plus hauts niveaux de l’année après une phase un peu plus volatile et d’hésitations cet été. Quelle analyse porter sur cette situation et quelle stratégie d’investissement adopter dans ce contexte inédit ?

Marchés Financiers: 

Les marchés écartent le scénario de la récession

par Jean-Jacques Friedman, Chief Investment Officer chez Natixis Wealth Management

La rotation sectorielle de ce mois-ci en faveur des secteurs cycliques délaissés démontre que le risque de récession était nettement surestimé par les marchés, tout comme le signal d’inversion de la courbe des taux. De puissantes forces de rappel soutiennent les marchés et les aléas liés aux tensions géopolitiques représentent toujours des opportunités pour revenir sur les actions.

Marchés Financiers: 

« Des discussions productives » sur le commerce et l’envoi de troupes US supplémentaires dans le Golfe

par Vincent Boy, Analyste marché chez IG France

Les taux négatifs profitent fortement aux métaux précieux. L’or est au plus haut depuis 6 ans. Le palladium dépasse régulièrement de nouveaux records. Et cela n’est pas près de s’arrêter.

Après une décision de politique monétaire jugée décevante par le président américain la semaine dernière, le compte rendu divulgué après la reprise des négociations entre les États-Unis et la Chine en fin de semaine dernière ne semble pas convaincre les investisseurs.

Les déclarations sont restées une nouvelle fois très vagues et les traditionnelles annonces de l’administration américaine précisant que « les discussions ont été productives » ont de plus en plus de mal à convaincre les marchés.

Marchés Financiers: 

Or, argent, platine, palladium : une conjoncture des plus favorables

par Benjamin Louvet, Gérant matières premières chez OFI AM

Les taux négatifs profitent fortement aux métaux précieux. L’or est au plus haut depuis 6 ans. Le palladium dépasse régulièrement de nouveaux records. Et cela n’est pas près de s’arrêter.

Marchés Financiers: 

Faillite de Lehman Brothers, 11 ans après

par Dave Lafferty, Chief Market Strategist chez Natixis Investment Managers

Au cours de la décennie qui s'est écoulée depuis la crise financière, certains des risques se sont atténués, mais bon nombre des problèmes fondamentaux demeurent. La crise était d'abord et avant tout une question de risque systémique au sein du système bancaire. Ce risque a diminué, mais il n'a pas complètement disparu. Les banques américaines ont fait preuve d'une grande efficacité et ont reconstitué leurs réserves de fonds propres. Toutefois, les banques européennes, bien qu'elles se soient beaucoup améliorées sur ce front, ont eu du mal à accepter de mettre en place quelques solutions rigoureuses, comme le traitement des prêts non productifs et le renforcement de leurs ratios de fonds propres.

Marchés Financiers: 

Pourquoi les taux d’intérêt s’effondrent ?

par Bastien Drut, Stratégiste Senior chez CPR AM

Les taux 10 ans ont perdu respectivement environ 50 et 60 pbs en Allemagne et aux États-Unis sur les mois de juin, juillet et août. Les barrières psychologiques s'effondrent une à une et il n'est, par exemple, plus inenvisageable de voir le taux 10 ans allemand atteindre -1%. Une baisse aussi forte et aussi rapide des taux n’est pas inédite mais n’a été observée que lors de contextes très difficiles sur le plan macrofinancier (crise de Lehman Brothers, crise de la zone euro). Il faut reconnaître que la situation que nous connaissons actuellement est très inhabituelle : comme nous allons le voir, la croissance mondiale donne des signes d'inquiétude, la guerre commerciale semble être un catalyseur de la fi n de cycle aux États-Unis et le policy mix en zone euro constitue un cocktail idéal pour une forte baisse des taux.

Marchés Financiers: 

Marchés financiers : trop d’attentes sur la BCE ?

par Alexandre Baradez, Responsable Analyses Marchés chez IG France

Une partie importante du rallye cette année sur les marchés actions vient de deux facteurs majeurs : les espoirs d’un apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et les attentes autour d’une nouvelle phase d’assouplissement de la Fed et de la BCE.

Marchés Financiers: 

Frères d’armes

par César Pérez Ruiz, Responsable des Investissements et CIO chez Pictet Wealth Management

Après avoir exclu des rangs conservateurs 21 députés qui l’avaient défié en votant contre son projet de Brexit, Boris Johnson a dû faire face aux démissions d’Amber Rudd et de son propre frère, Jo Johnson, deux membres éminents de son gouvernement. Et la politique britannique devrait connaître de nouveaux rebondissements cette semaine après l’adoption par le Parlement d’une loi visant à empêcher un «no deal». Les développements récents nous semblent réduire la probabilité d'une sortie de l’Union européenne sans accord le 31 octobre prochain et favoriser un rebond temporaire de la livre.

Marchés Financiers: 

Prudence maintenue après un été assez « nerveux »...

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

Guerre commerciale, guerre des monnaies, Hong Kong, inversion de la courbe des taux américains, nouveaux records de faiblesse sur les taux obligataires souverains, Argentine... L’été a été riche en événements peu engageants, ce qui a créé une certaine nervosité sur les marchés. Dans ce contexte globalement risqué et peu lisible, nous conservons la vue prudente que nous avions adoptée en juin dernier.

Les investisseurs semblent actuellement un peu déboussolés par des niveaux de taux d’intérêt inédits, qui reflètent une grande aversion au risque et qui sont également la résultante de politiques particulièrement accommodantes et inédites des Banques Centrales.

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS