-A +A

La FED converge « davantage » vers un scénario de normalisation

par Pierre Pinel, Gero Jung, Valentin Bissat et Arthur Jurus, Economistes chez Mirabaud AM

Le comité de politique monétaire de la FED (FOMC) a diffusé ses dernières Minutes. Le discours est globalement plus optimiste sur l’activité avec de possibles révisions attendues à la hausse sur les perspectives économiques le 21 mars prochain.

Si la FED anticipe trois hausses des taux cette année, les marchés financiers continuent de sous-estimer ce nombre avec des hausses attendues en mars (88% de probabilité) et avant septembre (55%).

Politiques: 

La dynamique de croissance se stabilise à un haut niveau en zone Euro

par Philippe Waechter, Directeur de la recherche économique chez Natixis AM

L’activité de la zone Euro, mesurée par l’enquête Markit de février, se stabilise à un niveau élevé. Sa dynamique de croissance n’est pas remise en cause.

On voit sur le premier graphe qu’en dépit du repli de l’indice synthétique, le niveau reste consistent avec une progression rapide du PIB de l’ordre de 0.8% (3.2% en taux annualisé) au premier trimestre 2018 soit une hausse de +0.2% par rapport au dernier trimestre de 2017.

 

Pour la zone Euro et l’Allemagne, le niveau moyen des deux premiers mois de 2018 est encore supérieur à la moyenne du dernier trimestre 2017. Pour la France le chiffre est légèrement plus réduit mais cela est marginal. Le décollage de l’année 2017 a été exceptionnel et la situation se stabilise. C’est plutôt sain.

Politiques: 

IPO et M&A : deux sources potentielles d’appréciation boursière, aux caractéristiques distinctes

par Pierre-Alexis Dumont, Responsable de la gestion actions et convertibles chez Groupama AM

Les opérations d’introduction en bourse ou de fusion & acquisition de sociétés cotées font potentiellement figure d’opportunités pour les investisseurs boursiers. Par ces choix structurants, les compagnies concernées cherchent à lever des capitaux dans un cas, se rapprocher dans l’autre, pour in fine permettre un (re)gain de compétitivité et consolider, ou doper, leur croissance. Des ambitions de nature à être a priori plutôt saluées en Bourse.

Pour autant, en pratique, ces situations revêtent des caractéristiques assez distinctes l’une de l’autre. Les investisseurs boursiers souhaitant tirer bénéfice d’une IPO ou d’un M&A doivent avant tout bien définir leur horizon d’investissement.

Marchés Financiers: 

La réunification de la Corée, sous l’angle de l’investissement

par Ben Surtees, Gérant au sein de l’équipe Global Emerging Markets de Jupiter AM

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, et malgré les récents propos isolationnistes de Kim Jong-un, les Jeux Olympiques d'Hiver 2018 pourraient bien être le théâtre des premiers pas en direction d'une réunification de la péninsule coréenne. Cette réunification, à laquelle seule peut se comparer celle de l'Allemagne de l'Est et de l'Allemagne de l'Ouest dans les années 90, serait un évènement politique d'une ampleur historique. Pour autant, cela serait-il une bonne nouvelle pour les investisseurs? Cette réunification serait nécessairement extrêmement complexe à court terme. Par contre, si la Corée arrivait à gérer ces difficultés à court terme, les bénéfices qu'elle en retirerait à long terme rendraient le sacrifice plus que supportable.

Mondialisation: 
Flux RSS