-A +A

La hausse des taux d’intérêt américains va-t-elle menacer à nouveau les économies émergentes ?

par Claudia Bernasconi, Economiste spécialiste des marchés émergents chez Swiss Life Asset Managers

Mêmes causes, mêmes conséquences… L’hypothèse de nouvelles secousses sur les marchés émergents pose question, dans le sillage de la remontée récente des taux longs américains. « Taper tantrum » de mai 2013, bis repetita ?

Mondialisation: 

Les opportunités digitales dans les télécoms

par Cédric Pointier, Analyste corporate & extra-financier chez Groupama AM

Les opérateurs télécoms ont permis le développement de nouvelles industries et services en supportant l’essentiel des investissements, mais sans en dégager une forte croissance ou des retours sur investissements élevés.

Au-delà de l’avènement des acteurs de l’Internet, d’autres industries ont également pu opérer leur mue digitale : les médias « OTT » 1, la distribution (e-commerce), les banques, les biens d’équipements etc.

Estimation de croissance Trafic mobile, source Ericsson

Innovation & Environnement: 

Qu’arrive-t-il au dollar ?

par Ahmed Behdenna, Responsable des Stratégies Multi-actifs chez Aviva Investors

Il y a un peu plus d’un an, le dollar américain montait en flèche, alimenté en partie par l’espoir que le nouveau président, Donald Trump, pourrait réussir à atteindre les objectifs contradictoires en apparence de réduire le déficit commercial massif du pays tout en stimulant la croissance économique.

L’effet positif de Donald Trump sur le dollar aura été de courte durée. Après avoir atteint en décembre 2016 son niveau le plus élevé depuis plus de 13 ans, pondéré en fonction des échanges commerciaux, la devise américaine est en baisse constante depuis lors.

Fait inhabituel, la baisse a coïncidé avec une forte hausse des rendements obligataires américains, qui a favorisé des écarts de taux d’intérêt favorables au dollar par rapport à l'euro et à la plupart des autres grandes devises.

Marchés Financiers: 

Que se passe t-il en Russie ?

par Paul McNamara, Gérant et Directeur des Investissements marchés émergents obligataires chez GAM

Une semaine après Pâques, l’administration Trump a dévoilé de nouvelles sanctions contre la Russie. Ces nouvelles sanctions diffèrent des précédentes, dans le sens où elles ne pénalisent pas seulement les entreprises mais également leurs dirigeants ainsi que des officiels du gouvernement – des représailles en réponse à l’ingérence russe dans les élections de 2016. Bien qu’ignorées initialement par le plus grand nombre, leur importance a été mise en évidence au cours du weekend, à la suite de l’attaque chimique présumée du gouvernement syrien – qui s’appuie sur l’aide militaire russe –vivement condamnée par le Président Trump.

Mondialisation: 
Flux RSS