-A +A

Les 100 premiers jours de Trump : les choses sérieuses commencent

par Stephen Mitchell, Responsable de la stratégie actions internationales chez Jupiter Asset Management

Les 100 premiers jours de la présidence Trump ont pu donner une impulsion aux rendements des actions internationales, mais le moins conventionnel des présidents américains aura besoin de se retrousser les manches concernant certaines de ses promesses de réformes fiscale et réglementaire afin de maintenir un momentum positif.

Politiques: 

Blockchain et Gestion d’Actifs… Un avenir en commun ?

par Grégory Toulza, Directeur Général Délégué chez BeeAM

Depuis une décennie, le secteur de la gestion d’actifs en France et à l’étranger a dû faire face à une réglementation de plus en plus prégnante. Cette densité de textes répond à la volonté des législateurs de sécuriser et rassurer les investisseurs qualifiés ou non, sur des produits financiers comme les OPC (Organisme de Placements Collectifs) suite aux différentes crises de 2007 (Subprimes), 2008 (Lehmann) et 2011 (Grèce) qui ont ébranlés très sérieusement la sécurité des marchés.

La typologie des instruments, leurs valorisations, leurs modes d’échanges et de comptabilisation ont fait l’objet d’âpres discussions et de séances de « lobbying » intenses notamment au sein des instances Européennes. L’industrie toute entière a ainsi subi une avalanche de nouvelles règles, aux acronymes barbares (EMIR, FATCA, AIFM, PRIIPS, MIF II, SOLVENCY II …)

Marchés Financiers: 

Où va l’esprit français ?

par Hervé Juvin, Président de l’Observatoire Eurogroup Consulting

Ils étaient la pensée française. Certains ont eu le prix Nobel, et certains comme Jean-Paul Sartre, l’ont même refusé avec hauteur. D’autres allaient se risquer dans des insurrections, des révoltes ou des guerres, de préférence anticoloniales, anti-impérialistes, ou anticapitalistes. L’un d’eux, Régis Debray, prouverait que Normale sup’ conduit à tout, même à manier des explosifs à Cuba et à frôler la mort dans un maquis colombien. Pour quelques esprits lucides, bientôt débarrassés des lunettes de l’idéologie, comme Gérard Chaliand ou Dominique de Roux, la plupart conserveront très tard dans les années 1970 et même 1980 une piété intolérante pour des maîtres qui s’appelaient Staline, Lénine, Trotski, Mao Tsé Toung, ou le maréchal Tito.

Politiques: 

L’heure est venue pour les petites valeurs européennes

par Thierry Cuypers, Gérant actions senior, Responsable actions small & mid cap Europe du pôle d’expertise actions européennes chez Natixis AM

Le risque politique et les perspectives d’une croissance élevée devraient alimenter la surperformance de cette classe d’actifs par rapport aux grandes entreprises au cours des mois à venir.

Le résultat des élections aux Pays-Bas montre qu’en dépit des craintes liées à la montée du populisme dans les pays occidentaux, l’avenir n’est pas écrit. 2017 apparaît déjà sous un jour différent par rapport à 2016, le parti libéral de centre droit de Mark Rutte l’ayant emporté le 16 mars face à Geert Wilders, le candidat de la formation d’extrême droite «Parti pour la liberté».

Marchés Financiers: 
Flux RSS