-A +A

Les investisseurs en obligations municipales évaluent les perspectives de l'élection américaine

par Jeffrey Burger, Gérant de portefeuille senior chez Mellon

Durant cette année dominée par l'actualité Covid-19, les investisseurs et les émetteurs d'obligations municipales n'ont pas été épargnés par les montagnes russes traversées par le marché dans le sillage de la pandémie. L'impact des mesures de confinement, les périodes de liquidité restreinte et la hausse du chômage font partie des facteurs qui ont affecté ce secteur du marché.

Au cours des seuls mois de mai et de juin, pas moins de 20 emprunteurs ont fait défaut sur leurs obligations municipales, en raison des tensions grandissantes provoquées par la réaction des États américains à la pandémie.1

Pour autant, le secteur a présenté depuis d'importants signaux de reprise, et les marchés des obligations municipales continuent de résister dans une large mesure, malgré les pressions subies par certains émetteurs au plus fort de la pandémie.

Marchés Financiers: 

Bienvenue dans la jungle des labels « Investissement Responsable »

par Perrine Dutronc, Sustainable Investing Specialist chez Groupe La Française

Il n’y a pas de définition partagée du concept de « finance durable », ce qui laisse une grande marge d’interprétation quand on parle d’investissements durables.

Les stratégies d’investissement durable peuvent ainsi être basées sur des thèmes environnementaux ou sociaux comme le changement climatique ou le capital humain, reposer sur des exclusions, viser à être les meilleures de leur catégorie, afficher les progrès les plus importants, ou laisser augurer de futurs progrès…

Les objectifs des investissements durables peuvent également varier de façon considérable tout comme leur mise en musique. Enfin la grande diversité du vocabulaire utilisé (durable, responsable, ISR, ESG, vert, climat, éco, transition), rend la lecture des offres de produits d’investissement responsable, qui par ailleurs se multiplient, délicate pour la plupart des investisseurs.

Innovation & Environnement: 

Elections américaines : comment vont réagir les marchés ?

par Hervé Guez, Directeur des gestions actions, taux et solidaire chez Mirova

L’élection présidentielle américaine est imminente. Elle constitue, avec l’approbation d’un potentiel vaccin et l’adoption d’un nouveau plan de relance budgétaire aux Etats-Unis, l’évènement majeur de cette fin d’année, duquel devrait découler le comportement d’un certain nombre d’actifs à court-moyen terme. D’ailleurs, aucun plan de relance ne sera adopté avant l’issue des élections : c’est ce qu’a décidé Donald Trump, de retour à la Maison-Blanche après son hospitalisation éclair début octobre.

Synthétiquement, Trump a promis davantage de réductions d’impôts, une politique favorisant les entreprises qui relocaliseraient aux Etats-Unis, une réduction générale des réglementations. Il a aussi laissé entrevoir la perspective de tarifs supplémentaires contre la Chine.

Marchés Financiers: 

L’Europe émergente peut-elle combler son écart de performance ?

par Rollo Roscow, Gérant marchés émergents chez Schroders

Les actions européennes émergentes sont bon marché. Pourquoi sous-performent-elles alors les actions internationales ? Le monde entier attend un vaccin contre la Covid-19. Les marchés financiers se veulent optimistes quant à la découverte prochaine d’un vaccin et au maintien de la reprise économique.

Les investisseurs en Europe émergente espèrent désormais une certaine forme de normalisation. Depuis le début de l'année, les actions européennes émergentes sont en baisse de près de 30 % en dollars US, comme le montre l’indice MSCI Emerging Markets Europe en date du 29 septembre.

Alors que les marchés développés, mais aussi les marchés émergents de Chine, de Taïwan et de Corée du Sud en Asie du Nord, sont repartis à la hausse et ont largement récupéré leurs pertes liées à la Covid-19, les marchés émergents européens continuent à piétiner.

Marchés Financiers: 
Flux RSS